Est ventriloco

Si vous pensez que ce, six "pas un imbécile, désolé;
peu »est« un co homo de conversation’ personnes
NE mange le ventre en interne
ciavesse quarche machina arinchiusa?
Nun crois que dans une époque qui utilise encore
d'il ouvrit la bouche sans’ Peut gnente
il «je phénomène vivant
Il dit tellement de choses avec sa bouche fermés!
coeur ventre Talk! Oh questa sì ch’è bella!
Sortanto er pauvres magna de nonne
si il se sent il ya’ Glouglou il vide de sa substance.
Moi-même, speciarmente une fin de mese,
Je pense que si l'estomac se plaint…
Mais vous savez ched'è? La voix der Pays!
Poèmes de Trilussa.

Matches amoureuses

Lui-même firma Mughetto e lei Alto
de je le journal écrit, Je sais que je:
mais nonne parlé, sur’ l’amor de Dio,
Il me donne licence pour l'espagnol.

Se paga du’ baiocchi la mot;
un jour que je écrit: Mon idole!
Aspetterotti, bacerotti, au revoir,
vous savez quelles sont les dépenses? Seulement la moitié d'un CRI.

Son, avant, annava a maison; donner le temps
ch'er bourgeon, il a remarqué qu'il, ils ont commencé
un co daje’ les avis de paiement.

Et si je rate mo er mari imagine
que Queli dua, co’ Sourds quelques jours ar,
je Metten cornes quatrième paggina.
Poèmes de Trilussa.

Un tanto chi e a gnente chi!

De Quanno qui montre des signes de folie,
pauvre Meo! regretter! Il est devenu
pâle, sec sec, allampanato,
choses que si vous voyez courir loin!
er médecin m'a dit: – Il na mania
que si quelque religieuse guérie: il est devenu affissato
d'esse poeta l'ONU, d'entre eux un homme de lettres,
qui est la pire chose qui il est! –
Dit ch'er grand talent était de
j'ha que bouleverser certains’ la esprit
sur’ Via le développement du cerveau de der…
Pauvre Meo! Si à la place de ces fous
il est resté seul un fou,
Qui sait si ce nom serait rendu!
Poèmes de Trilussa.

Questioni de Razze

Que savez-vous si vous êtes pressé’ nati Ghetto,
si cianno croyance diferente?
La race? sang er? Et qui décide? Gnente,
Parce que je sais’ intéressé? IS’ boire un défaut!

Pour chaque ajutasse
tout ce que foi merita rispetto:
Pur Luther ensemble co’ Mohammed
Il les protège chrétiens d'Orient!

Et Isaac leur m'impresta Quatrini
à quatre-vingts pour cent et ER engagement dans la main?
Nego nonne Happy: ER est roi d'entre eux usuriers;

ma intanto tu rifretti ar cas ma:
si fa route’ ‘na vie da cristiano
le recours doit être un giudìo!

Poèmes de Trilussa.

STATISTIQUES

Vous savez statistiques ched'è? Il est na’ chose
Il a besoin d'un compte par exemple il ya générale
des personnes nées, che sta mâle,
que mûres, allant en prison et marié.

Mais moi PE curieuse statistique
où t est le pourcentage,
Comme pè, y,la moyenne est toujours égale
puro co’ la personne dans le besoin.

Moi vous expliquer: de les compter que si ils le font
seconno les statistiques maintenant
risurta que vous touchez un poulet d'un an:

est, si nonne entre vos frais,
t'entra il la statistique de la même
parce qu'elle est une grotte que deux magna.
Poèmes de Trilussa.

Est teppista

Vous pensez que je suis un monarchiste? Sur’ gnente
Je me soucie? Et inutile socialiste
Républicain? À tous! Je sais’ teppista
est, sur’ de plus, thug intransiggente

Grommela, exploiter, Je intimidateur er
coeur coeur capitaliste et prolétariat
Caccia er stable, meno all'imprevista
magnum et le paiement nonne et causées personnes

se me habitant, pagaille: et cracher en Face
a le donne, un preti li, un sordati li…
Nun mais je crois que beaucoup bojaccia

Je sais plus honnête, Alors, quand Semo ar
de tous les «voyous sti ariparati
de derrière 'na toute politique
Poèmes de Trilussa.

Le Cecala aujourd'hui

Un Cecala, que Pijava er frais
tous’ombre der grispigno e de l’ortica,
sur’ la’ La cojonella un «na Formica
Elle a chanté «Je retiens romaine:
– Fleur de pain,
Je je jouis, chanter et je suis très bien,
e invece tu fatichi come un canne.
– Eh! da qui ar bel vedé ce corre poco:
– dit la fourmi –
nonne t'hai da mica crede
ch'er soleil est chaud, comme toujours er feu!
Amomenti sera le vent du nord:
Sinistre, stacce attention… –
Quanno hiver venu,
la fourmi si elle fermé la tanière.
mais, TNS a estimé que Cecala ami
suivie par le chant tutta heureux,
USCIS je l'extérieur e disse: – chante encore?
encore nu’ l'usine?
– Je? – Il a fait le Cecala – inutile de dire qu'il:
quer que je faisais avant que je fais maintenant;
MO: Que amant: me mantiè quer Cricket
«Je suis en Juin moi était toujours en dessous.
Ce Dichi? honnêteté? Le degré Cicia!
M'aricordo mi’ grand-mère en disant:
Qui travaille CIA juste une chemise,
e sai chi CE ne ha en raison? Chi se la Leva.

Poèmes de Trilussa.

Er souris er et le rat de ville de campagne

Trilussa – Poèmes ultima modifica: Sunday,11 Mai 11:10, 2014 la nabladue
Part!










Soumettre
Plus Partager boutons
Partager sur Pinterest
Il n'y a aucune image.

Pages: 1 2 3